Arroser ses plantes la nuit : bonne ou fausse idée ?

Guilhem Chauvin

Arroser ses plantes la nuit bonne ou fausse idée

L’arrosage des plantes est un élément essentiel du jardinage, mais le moment choisi pour cette tâche peut avoir des implications importantes. Si arroser le matin est souvent recommandé, qu’en est-il de l’arrosage tard le soir ou pendant la nuit ?

Les avantages de l’arrosage nocturne

Arroser ses plantes pendant les heures fraîches de la nuit peut sembler judicieux pour réduire l’évaporation de l’eau. Les températures plus basses aident à conserver l’eau dans le sol, profitant ainsi davantage aux plantes. De plus, sans le soleil pour chauffer le feuillage, le risque de brûlure des feuilles par les gouttes d’eau est moindre. Eric DeBoer, agronome chez Simple Lawn Solutions, soutient que l’arrosage nocturne peut être efficace si l’on évite de mouiller le feuillage et que l’on cible bien la base des plantes.

Les inconvénients et les risques

Cependant, arroser vos plantes la nuit n’est pas sans risques. Quinten O’Dea, paysagiste professionnel, souligne que l’humidité persistante dans le sol peut favoriser la croissance fongique et perturber l’équilibre microbien du sol, entraînant une augmentation des champignons et de la mousse indésirable. De plus, l’humidité prolongée peut attirer des nuisibles tels que les limaces et les escargots.

Les risques de maladies fongiques, comme l’oïdium et la tache des feuilles, sont également exacerbés par l’environnement humide créé par l’arrosage nocturne. L’absence de surveillance, notamment avec des systèmes d’irrigation automatiques fonctionnant la nuit, peut également augmenter le risque de sur-arrosage et de pourriture des racines.

Précautions à prendre

Si vous choisissez d’arroser la nuit, il est crucial d’adopter une approche ciblée, en appliquant l’eau directement au sol et en évitant le feuillage. L’utilisation de minuteries, qui peuvent être ajustées pour contrôler la durée et la fréquence de l’irrigation, est également conseillée pour éviter le sur-arrosage.

A lire également :  Pelouse et gazon synthétique : pour ou contre ? On vous dit tout ici

Conclusion : Privilégier l’arrosage matinal

Malgré les avantages potentiels liés à la réduction de l’évaporation, les experts incluant Samuil Iliev, designer paysagiste, recommandent d’éviter l’arrosage nocturne pour minimiser les risques. L’arrosage tôt le matin reste le moment idéal, car il combine les avantages de températures plus fraîches avec une meilleure surveillance et une absorption optimale de l’eau par le sol.

En conclusion, bien que l’arrosage nocturne puisse sembler une solution pour les jardiniers occupés, il est préférable de s’en tenir à des horaires plus traditionnels pour garantir la santé et la vigueur de vos plantes.

Guilhem Chauvin

Germain est Diplômé en Communication journalistique, a suivi deux années d'études philosophiques et a occupé le poste de rédacteur en chef d'une revue semestrielle locale. Il a commencé la rédaction web en juillet 2018, étant actuellement chef de projet et formateur dans ce domaine.