in

Chauffage électrique : ces 3 astuces à connaitre pour ne pas avoir un coup de chaud

Le chauffage électrique concerne 34% des foyers en France. Alors que le prix des énergies est en train de flamber, il est important de savoir quelques petites choses pour payer moins cher ses factures

Tous les radiateurs ne se valent pas :

  • Certains radiateurs en entrée de gamme sont appelés des « grille-pains ». Ils chauffent uniquement si l’on est tout près, assèchent l’air et surtout sont très énergivores. Mieux vaut se tourner vers des modèles plus onéreux mais qui vont continuer à chauffer, même éteints, et proposent une chaleur douce comme les radiateurs à inertie.

Un chauffage électrique peut être très performant (si l’habitation est bien isolée) :

  • Il n’est pas nécessaire de monter le thermostat si l’ensemble de la maison ou de l’appartement est bien isolé. Dans le cas contraire, la sensation de courant d’air pousse à augmenter la température, pourtant, sans confort supplémentaire.
  • Des aides existent pour améliorer le niveau d’isolation mais aussi opter pour un chauffage électrique plus performant et moins coûteux au niveau des factures.

Baisser d’un degré suffit à faire des économies :

  • Si vous n’êtes pas là en journée, pourquoi chauffer votre habitation ? Avec des solutions connectées, il est possible de piloter à distance ses appareils. Deux heures avant de rentrer, vous demandez une hausse de température et vous trouvez un endroit bien douillet.
  • Sur les factures, un degré en moins par pièce peut signifier -10% sur les factures annuelles, voire plus. Dans la chambre, pour un meilleur sommeil, il ne doit pas faire plus de 18° !

A lire également :  Installation de panneaux solaires : quelles sont les 2 meilleures aides auxquelles chaque foyer a droit ?

Rédigé par Caroline Tellier

L’écriture est une seconde nature pour Caroline : contes pour enfants, recueil de nouvelles, elle écrit aussi bien pour le plaisir que dans sa vie professionnelle. "Aider les internautes à trouver des réponses, par le biais de mes écrits est une formidable récompense."