in

Douche à l’italienne : ne faites pas ces 4 erreurs lors de son installation

Avec son design moderne et épuré, la douche à l’italienne séduit plus d’un. Pour une salle de bains élégante et facile d’accès, tout le monde en rêve. Son installation est toutefois délicate. De plus, ce type de douche présente quelques écueils que vous devez anticiper pour éviter toute mauvaise surprise.

Ne pas étudier la faisabilité du projet

Sachez avant tout qu’une douche à l’italienne s’accompagne d’un receveur qui doit être intégré au sol de votre salle de bains. Il est donc nécessaire de creuser le sol pour l’y encastrer.

Avec l’épaisseur du bac à carreler prémoulé d’environ 5 cm et celle du siphon d’environ 7 cm, assurez-vous de pouvoir décaisser le sol d’au moins 12 cm. Sinon, il est parfois envisageable de surélever le sol de la salle de bains pour qu’il atteigne la hauteur du receveur. L’autre solution consiste à opter pour une douche à l’italienne avec marche. Cela le rend toutefois moins accessible.

Négliger l’évacuation de l’eau

La question de l’écoulement de l’eau constitue l’une des difficultés lors de la mise en place d’une douche à l’italienne. Pour que l’évacuation soit optimale, il faut prévoir une pente de 1 % à 3 %. Vous pourrez également installer une pompe de relevage qui va aspirer l’eau et l’envoyer vers l’évacuation.

Ne pas se protéger des glissades

Avec les projections d’eau, le sol d’une douche à l’italienne ne vous met pas à l’abri d’éventuelles glissades. Pour pallier ce problème, privilégiez les carreaux de mosaïque ou le carrelage antidérapant. Enfin, n’oubliez pas de mettre un tapis antidérapant à la sortie de la douche.

A lire également :  Autonomie des séniors à la maison : quels sont les équipements à installer ?

Ne pas contacter un professionnel pour la pose

L’installation d’une douche à l’italienne doit être effectuée avec grande minutie, pour ne pas causer de sérieux dégâts des eaux. Il n’est donc pas question de vous improviser en bricoleur du dimanche. Pour une pose réalisée selon les règles de l’art, l’idéal est de faire appel à un professionnel dans le secteur.

Rédigé par Germain

Germain est Diplômé en Communication journalistique, a suivi deux années d'études philosophiques et a occupé le poste de rédacteur en chef d'une revue semestrielle locale. Il a commencé la rédaction web en juillet 2018, étant actuellement chef de projet et formateur dans ce domaine.