in ,

La voix de l’annonceur de F-Zero X a été inspirée par Ridge Racer

 

Dans une interview accordée au podcast Kiwi Talkz, Wornell parle de l’époque où il travaillait en tant que producteur associé sur le jeu de course à grande vitesse sur N64. Il a été approché par Nintendo du Japon, qui recherchait des voix pour l’annonceur du jeu – un rôle plutôt crucial pour un jeu de course. Wornell a été contacté spécifiquement parce qu’il avait supervisé le travail des voix sur Star Fox 64.

Réutilisant le même studio de Seattle qu’il avait utilisé pour Star Fox 64, Wornell et deux autres employés ont enregistré leurs lignes pour Mr. Zero (c’est le nom de l’annonceur), et celle de Wornell a été choisie, qui admet “Je voulais en quelque sorte le concert, alors j’ai fait en sorte de le clouer”.

Lorsque l’animateur Reece Reilly pose des questions sur la préparation de Wornell, son approche était un peu non conventionnelle :

“J’ai aussi beaucoup joué à Ridge Racer, et j’ai en quelque sorte calqué ma voix sur celle de l’annonceur de Ridge Racer, parce que je me suis dit qu’il avait une super inflexion. Et je sais que lorsque vous enregistrez des choses, vous devez toujours augmenter un peu plus votre volume, votre émotion, parce que sinon, ça sonne plat.”

Eh bien, il n’y a pas de meilleure inspiration pour un annonceur fort, excitable et intense que le gars de Ridge Racer, vraiment – il suffit d’aller écouter ! Bien sûr, nous connaissons tous l’emblématique Riiiiidge Raceeerrrrrrr – C’est l’un des clips vocaux les plus évocateurs des années 90, mais cette voix dégage une véritable énergie dans toutes les annonces de M. Zero.

A lire également :  Nintendo Switch Sports utilise la technologie de mise à l'échelle FidelityFX Super Resolution d'AMD

Nous pensons que Wornell a fait un très bon travail, lui aussi ! Nous nous souvenons tous de “Dommage ! vous avez perdu votre machine !” et de ce rire effrayant, n’est-ce pas ? Évidemment, il y a un peu de distorsion futuriste là-dedans, mais l’inspiration de Ridge Racer est évidente.

Wornell ne s’est pas contenté de faire des voix sur F-Zero X. Il avait tiré quelques leçons de son travail sur un autre jeu sur le Virtual Boy, souvent mis en cause :

“J’ai fait le travail de doublage pour Galactic Pinball pour Virtual Boy, et je me souviens avoir pensé, quand je l’ai fait, que j’avais l’air cool, mais quand je retourne jouer au jeu, j’ai l’air vraiment plat, donc si je dois continuer à faire ça, je dois m’améliorer. J’ai donc fait en sorte d’être au top quand j’ai enregistré la voix off de F-Zero.”

Ce sont les deux seuls jeux pour lesquels Wornell a fait des voix chez Nintendo, mais il a été mordu par le virus. Et bien qu’il n’ait pas de crédits importants à son nom, il dit que c’est “très amusant”, tout en admettant que c’est un “métier difficile”.

L’interview de Reilly avec Wornell est une écoute fascinante, dévoilant les secrets et le stress de la conception graphique chez Nintendo au cours des années N64 et GameCube, y compris le crunch sur Zelda : Ocarina of Time et les nombreuses itérations du logo pour Metroid Prime.

Écoutez l’épisode en entier ci-dessous, et faites-nous part de vos répliques préférées de l’annonceur de F-Zero X dans les commentaires !

Rédigé par Mickael Legrand

Passionné de films et de séries télévisées, je partage mes découvertes avec vous en tant que rédacteur spécialisé dans le divertissement.