in ,

Le jeu de tir en coopération “Research And Destroy” explosera bientôt sur la Switch.

 

Vous avez peut-être lu le titre et pensé “attendez, comment combinez-vous le combat au tour par tour avec un jeu d’action ?”. Eh bien, le développeur Implausible Industries a déclaré que vous planifiez vos attaques à l’avance avant de courir à travers des hordes d’ennemis et de les abattre. Nous n’avons pas encore vu comment cela se passe, mais cette perspective nous enthousiasme.

Ce jeu de tir aux couleurs célestes dispose également d’un système de coopération en ligne et sur le canapé, ce qui signifie que vous pouvez vous retrouver avec un ami à tout moment. Vous pouvez également entrer et sortir d’une partie à tout moment.

Spike Chunsoft a partagé avec nous encore plus de détails sur le jeu :

Un tout nouveau jeu de tir stratégique propulsé par la Super Science. Recherche et destruction (RAD) est un jeu d’action au tour par tour avec coopération simultanée en local ou en ligne. Prenez le contrôle de trois brillants super-scientifiques alors que vous RECHERCHEZ et développez d’étranges nouvelles armes et gadgets pour DÉTRUIRE les hordes surnaturelles qui ont pratiquement écrasé l’humanité.

1) Recherche : Obtenez de nouvelles informations sur la menace surnaturelle grâce à des vivisections sur le champ de bataille, puis développez des améliorations radicales pour chaque arme bizarre et gadget fascinant.
2) Détruire : Planifiez à l’avance, puis courez et tirez dans une combinaison de stratégie au tour par tour et de tir en temps réel – chaque seconde compte.
3) Co-Op : Personnalisez l’apparence de vos scientifiques, puis passez en mode coopératif en ligne ou en local avec vos amis à tout moment.
4) Campagne : Adaptez vos tactiques de guérilla scientifique pour gérer la carte de la campagne et rechercher la source surnaturelle – il n’y a pas deux parties identiques.

Le jeu a été présenté à l’origine lors de l’événement BitSummit 2017 au Japon et a reçu le prix de la sélection populaire, qui est assez spécial à obtenir puisque c’est choisi par les participants !

A lire également :  PlayStation Plus aura "tous les grands noms présents" promet Jim Ryan

Visuellement, on dirait qu’il sort tout droit de la fin de l’ère GameCube ou même du début de la PS3. Les visuels en cel-shaded apportent un certain degré de légèreté et de luminosité, avec des explosions colorées et des gadgets bizarres, le tout mis en valeur par une esthétique cartoonesque et légèrement dentelée.

Chris Willacy, Daniel Markiewicz et Kees Gajentaan – qui travaillent pour le développeur basé au Japon – ont exprimé leur enthousiasme à propos du lancement prochain de Research and Destroy :

“Nous sommes très enthousiastes à l’idée de la sortie prochaine de Research and Destroy. Research and Destroyet que le jeu sera disponible sur toutes les principales plateformes de jeu.

En tant que micro-studio, nous n’avons jamais eu plus de cinq membres d’équipe en interne à un moment donné. De ce fait, nous avons tous dû porter plusieurs casquettes sur ce projet, ce qui a rendu les choses très amusantes, fraîches et excitantes pour nous. Nous espérons que ce sens de l’amusement et du jeu se traduit par une expérience agréable pour les joueurs de Research and Destroy. Même jusqu’à la fin du développement, on riait beaucoup au bureau de certaines situations dans lesquelles on se retrouvait en jouant.

Nous nous sommes inspirés d’une grande variété de bandes dessinées et de dessins animés télévisés du 20e siècle pour créer l’aspect et l’atmosphère de l’univers du jeu. Nous avions envie depuis longtemps d’introduire un style de dessin animé dans un jeu. La création d’un cadre de “science bizarre” pour un jeu d’action en tour par tour nous a permis de créer toutes sortes d’armes uniques et de gadgets fascinants, tout en ajoutant une bonne dose d’humour au jeu. Gardez l’œil ouvert pour de nombreuses références loufoques, des blagues de papa et des œufs de Pâques légers pendant que vous jouez. Nous avons pris beaucoup de plaisir à les intégrer et à essayer de créer un jeu qui a quelque chose à dire mais qui n’est pas trop sérieux dans sa façon de le dire. Nous espérons que vous vous amuserez avec nous le 25 avril”.

Rédigé par Mickael Legrand

Passionné de films et de séries télévisées, je partage mes découvertes avec vous en tant que rédacteur spécialisé dans le divertissement.