Plantes invasives : 10 espèces à surveiller et comment empêcher leur propagation

Guilhem Chauvin

plantes invasives

Les plantes envahissantes peuvent rapidement transformer votre jardin en une jungle désorganisée, étouffant les espèces que vous avez chéries. Ces plantes, bien que parfois magnifiques et attrayantes, peuvent avoir un impact négatif sur la biodiversité et l’écosystème local.

La manière dont elles se propagent varie : certaines se déplacent par les graines portées par le vent, tandis que d’autres s’enracinent profondément, élargissant leur territoire par leurs rhizomes agressifs. Identifier les espèces envahissantes les plus courantes dans votre région et comprendre comment elles se propagent est la première étape pour éviter un désastre végétal.

1. Renouée du Japon (Fallopia japonica)

Cette plante ornementale a pris sa revanche en s’appropriant les rives des rivières et des terrains vagues, grâce à ses racines tenaces capables de percer l’asphalte. Elle croît de près de 10 cm par jour et nécessite une vigilance constante pour être contrôlée. Chaque pousse doit être déterrée avec soin, car même les plus petites racines peuvent repousser.

2. Glycine de Chine (Wisteria sinensis)

Difficile de ne pas admirer ses cascades de fleurs lilas au début de l’été. Mais sous son apparence élégante, cette vigne s’enroule autour des arbres et arbustes, atteignant jusqu’à 18 m de long. Pour la contenir, taillez sévèrement les nouvelles pousses et, au besoin, appliquez un désherbant. Attention à sa toxicité, particulièrement pour les animaux domestiques.

3. Lierre anglais (Hedera helix)

Son feuillage décoratif en fait une plante prisée pour les jardiniers. Toutefois, son réseau de tiges et sa capacité à grimper les arbres en font un danger. Pour l’éliminer, coupez les tiges jusqu’au sol et arrachez les racines. L’utilisation d’herbicides peut être efficace, mais les feuilles brillantes du lierre nécessitent un prétraitement pour augmenter l’absorption.

A lire également :  Votre jardin a besoin d'eau, mais avez-vous le droit d'arroser en ce moment ?

4. Buisson aux papillons (Buddleja spp)

Souvent planté pour sa beauté et sa capacité à attirer les papillons, ce buisson dépasse et élimine les plantes indigènes. Déterrer chaque plant ou couper l’arbuste pour appliquer un désherbant au printemps est la meilleure méthode pour le contrôler.

5. Chèvrefeuille japonais (Lonicera japonica)

Avec ses fleurs parfumées, le chèvrefeuille attire papillons et colibris. Mais il s’étend rapidement au sol, atteignant 9 m de long. Réduisez-le régulièrement et utilisez un désherbant pour limiter sa croissance.

6. Épine-vinette du Japon (Berberis thunbergia)

Son feuillage spectaculaire et ses baies rouges font de cette épine-vinette une favorite. Malheureusement, ses graines dispersées par les oiseaux permettent à cet arbuste d’envahir rapidement les sous-bois. Arrachez les plantes ou coupez-les pour appliquer un désherbant.

7. Vigne Kudzu

Cette vigne, surnommée “la vigne qui a mangé le Sud”, se propage rapidement et peut briser les branches d’arbres. Les tontes répétées et les herbicides sont nécessaires pour la contrôler.

8. Herbe argentée chinoise ou japonaise

Formant des touffes denses pouvant atteindre 3,7 m, cette herbe auto-ensemencée adore coloniser les sols perturbés. Déterrer les plantes ou les tondre plusieurs fois dans l’année peut fonctionner, mais cela peut prendre quelques années pour l’éliminer complètement.

9. Plante grimpante d’hiver (Euonymus fortunei)

Envahissant les clairières forestières, cette vigne grimpe aux arbres et élimine les plantes indigènes. Arrachez-la soigneusement pour éviter sa réapparition, ou essayez la méthode du paillis et carton.

10. Bambous courants (Phyllostachys aurea)

Capables de percer le béton et l’asphalte, ces bambous se propagent via un réseau de rhizomes souterrains. Pour les maîtriser, déterrez les touffes ou installez une barrière pour contenir leur expansion.

A lire également :  Faut-il vraiment couper les gourmands de vos pieds de tomates ? Nos conseils et techniques

Comment se débarrasser des plantes envahissantes ?

Pour éliminer ces plantes sans propager davantage leurs graines ou leurs racines, évitez le compostage. Consultez les directives de votre municipalité sur l’élimination des déchets verts, et envisagez l’incinération, le cas échéant.

Des questions ? N’hésitez pas à contacter votre pépinière ou les services environnementaux locaux pour plus de conseils sur la gestion de ces envahisseurs.

Guilhem Chauvin

Germain est Diplômé en Communication journalistique, a suivi deux années d'études philosophiques et a occupé le poste de rédacteur en chef d'une revue semestrielle locale. Il a commencé la rédaction web en juillet 2018, étant actuellement chef de projet et formateur dans ce domaine.