Que faire si je trouve un hérisson dans mon jardin ?

Guilhem Chauvin

Chers lecteurs, imaginez-vous profitant du calme de votre jardin quand soudain, une petite boule d’épines se fraie un chemin à travers vos plantes. Oui, c’est un hérisson ! Ces petits mammifères nocturnes ne sont pas seulement adorables, ils jouent également un rôle crucial dans l’écosystème de votre jardin. Dans cet article, nous allons explorer les étapes à suivre pour assurer la sécurité et le bien-être d’un hérisson que vous pourriez trouver dans votre jardin, tout en respectant son habitat naturel. De son identification à la création d’un refuge sûr, nous aborderons tous les aspects pour faire de votre jardin un havre pour ces créatures charmantes et utiles.

Accueil d’un hérisson dans votre jardin

Le hérisson est un véritable allié du jardinier. En mangeant des insectes nuisibles, des limaces et des escargots, il aide à maintenir l’équilibre naturel de votre jardin. Mais au-delà de son utilité, le hérisson est une espèce à protéger, car elle est de plus en plus menacée. Si vous en trouvez un dans votre jardin, c’est le signe d’un écosystème riche et diversifié. Alors, comment accueillir au mieux ces petits mammifères épineux?

Identification du hérisson

Avant de prendre des mesures, assurez-vous qu’il s’agit bien d’un hérisson. Ces créatures se reconnaissent à leur dos couvert d’épines et leur allure de boulette lorsque menacées. La taille est également un indice : un adulte mesure en général entre 20 et 30 cm, tandis qu’un jeune est plus petit. De plus, un hérisson en bonne santé sera actif la nuit et s’alimentera seul.

A lire également :  Attention : Avez-vous bien le droit de tondre le dimanche ?

Évaluation de la situation

Observez le comportement du hérisson. S’il est vu en plein jour, cela peut indiquer un problème, car ces animaux sont nocturnes. Un hérisson hibernant ne devrait pas non plus être actif en hiver. Si le hérisson est blessé, malade, ou si vous trouvez un jeune seul, il faudra peut-être intervenir. Sinon, il est préférable de le laisser vaquer à ses occupations.

Créer un environnement sécurisé

Assurez-vous que votre jardin est sûr pour accueillir un hérisson. Éliminez les risques de noyade en couvrant les puits et les bassins, et vérifiez que les clôtures ou les murs ont des ouvertures suffisantes pour leur libre passage. Évitez les produits chimiques comme les pesticides, qui peuvent être nocifs pour leur santé.

Alimentation et eau

En période de sécheresse ou lorsqu’il est difficile pour eux de trouver de la nourriture, vous pouvez leur donner un coup de pouce. Proposez de la nourriture pour chat ou pour chien non humide et des croquettes, et surtout de l’eau fraîche. Veillez à éviter le lait et les aliments sucrés, qui sont mauvais pour leur digestion.

Les dangers à éviter

Plusieurs dangers guettent les hérissons dans nos jardins. Les principales menaces incluent les engins de jardinage, les filets tendus, les produits toxiques et le feu. Faites attention lorsque vous utilisez une tondeuse ou un taille-haie, et vérifiez avant de jeter des débris végétaux ou d’allumer un feu de camp.

Les abris pour hérissons

Un hérisson a besoin d’un endroit où se cacher et dormir en toute sécurité. Vous pouvez construire un abri avec du bois et des feuilles, ou en acheter un spécialement conçu. Placez-le dans un endroit tranquille de votre jardin, à l’abri des prédateurs et des intempéries.

A lire également :  Mettre les épluchures de pommes de terre dans le compost : bonne ou mauvaise idée ?

Quand intervenir et comment aider

Si un hérisson est en danger, malade ou blessé, il faut agir. Mettez des gants pour le protéger et vous protéger, et placez-le dans une boîte aérée avec de l’eau et de la nourriture. Contactez ensuite un vétérinaire ou un centre de sauvetage spécialisé qui vous donnera les conseils appropriés ou se chargera de sa prise en charge.

Contact avec les professionnels

En cas de besoin, n’hésitez pas à contacter des associations de protection de la faune ou des refuges pour animaux sauvages. Ils ont l’expertise pour soigner les hérissons et peuvent prendre des décisions éclairées pour leur bien-être.

Favoriser la biodiversité

Enfin, la présence d’un hérisson est un signe positif pour la biodiversité de votre jardin. Pour encourager cette richesse naturelle, plantez des espèces végétales variées, maintenez des zones sauvages avec des tas de bois et de feuilles, et privilégiez des pratiques de jardinage écologiques. Ces actions créent un habitat accueillant pour les hérissons et de nombreuses autres espèces bénéfiques.

Guilhem Chauvin

Germain est Diplômé en Communication journalistique, a suivi deux années d'études philosophiques et a occupé le poste de rédacteur en chef d'une revue semestrielle locale. Il a commencé la rédaction web en juillet 2018, étant actuellement chef de projet et formateur dans ce domaine.