in

Kit virtuel du Grand Prix national : guide des coureurs et cavaliers

Guide des Coureurs et cavaliers

 

1. Tiger Roll : Le rhum rouge a remporté trois fois le concours d’histoire, mais une préparation précipitée, une course acharnée à Cheltenham et un poids lourd en font le défi le plus difficile qu’il ait jamais eu à relever.

2. Bristol De Mai : Gris d’une écurie avec un bon dossier dans la course. S’il s’agissait d’une course à Haydock dans un marécage, il s’agirait d’un chasseur jadis le mieux classé.

3. Aso : Il n’a jamais gagné plus de deux miles et demi et n’est pas en aussi bonne forme que la saison dernière lorsqu’il était second de Frodon dans le Ryanair. L’essence est bon marché, mais il est probable qu’il n’en reste plus.

4. Évasion élégante : Ancien vainqueur de la Welsh National, l’endurance ne devrait pas poser de problème et sa dernière place dans la Gold Cup n’est pas si mauvaise qu’il n’y paraît. Si Jonjo O’Neill jnr se qualifie, il aura amélioré le record national de son père.

5. Mouche anibale : Quatrième et cinquième dans deux championnats nationaux et deuxième dans une Gold Cup. Il est là quelque part mais a terminé dernier sur trois de ses quatre derniers départs. De retour en compagnie d’un handicapé, une aide mais peu susceptible d’améliorer un classement mineur.

6. Top Ville Ben : Chasseur progressif entraîné dans le Nord, considéré comme un cheval de la Gold Cup par les relations au début de la saison. Le fait d’avoir été battu de 33 longueurs par Santini en janvier a été un test de réalité, mais c’est une chance pour chacun s’il s’y met.

7. Méfiez-vous de l’ours : Il serait bon de dépasser la première si les récents coureurs nationaux de Nicky Henderson pouvaient servir de guide. Soit elle gagne, soit elle s’arrête et il n’y a pas grand chose entre les deux.

8. Course de pèlerins : Il a principalement fait campagne sur deux miles et demi, sa course dans le Topham l’année dernière n’a pas donné de grands encouragements ; erreur chez Becher avant de tomber dans le dernier fossé. Il a gagné six courses depuis, mais ne voit pas comment il pourrait être septième.

9. Jett : Un chasseur irlandais qui a une bonne forme dans les grandes classes. Un pour la liste des finalistes, d’autant plus que son jockey amateur a un excellent dossier dans la course. Malgré cela, la deuxième corde de Jessica Harrington.

10. Alpha Des Obeaux : Il est tombé sur The Chair lors de sa première visite à Aintree mais a été crédité du troisième rang après Walk In The Mill à Becher Chase en décembre. Mêmes soies que Tiger Roll mais peu susceptibles de donner à Richard Johnson son premier gagnant national.

11. Rappel total : Ancien vainqueur du trophée Ladbrokes qui a retrouvé sa forme en remportant la dernière fois la course-poursuite de Thyes. Une touche de classe, mais il s’est trompé de parcours en 2018 avant d’être remonté. Il aimerait bien avoir le meilleur jeu.

12. Le conteur : Un peu comme un cheval noir. Des chasseurs compétents ont fait campagne sur les haies toute la saison, terminant deuxièmes de la finale du Pertemps. Il a pu croire en ses chances en organisant une grande course.

13. Magie de la lumière : La finaliste de l’année dernière aurait peut-être donné plus de matière à penser à Tiger Roll si elle n’avait pas frappé le dernier. Jument polyvalente, elle garde le meilleur d’elle-même pour ce côté de la mer d’Irlande. Elle pourrait facilement faire mieux.

14. Parlez : Vainqueur de la coupe d’or Bet365 en avril dernier pour l’ancien entraîneur Charlie Dingwall. Il doit encore retrouver cette forme cette saison, mais pourrait bien courir à un bon prix.

15. Yala Enki : Récent vainqueur de Taunton qui a terminé troisième au Grand National de Haydock et au Welsh National. Il s’agit de mettre Bryony Frost en tête du peloton en tant que première femme à remporter une Nationale. L’endurance ne pose pas de problème mais il manque peut-être simplement la classe pour gagner.

16. Ballyoptique : Gagné la dernière fois mais le record d’Aintree n’est pas impressionnant puisqu’il a chuté deux fois et a ensuite terminé loin derrière dans Becher Chase. Un parcours sans faute aura donné aux connexions un optimisme prudent, mais pas pour moi.

17. Saint de Burrows : Les lauréats irlandais ont un bon palmarès dans ce domaine et leur cinquième place au Grand Steeple de Paris laisse penser que les clôtures ne tiendront pas la route. D’excellentes chances de faire entrer Rachael Blackmore dans les livres d’histoire en tant que première jockey féminine à remporter la course.

18. Définitivement rouge : L’entraîneur a prédit avec confiance la victoire nationale après sa récente victoire à Kelso. Malchanceux à sa première tentative, il a été désarçonné très tôt. Bonne chance aux poids si Dame Chance monte sur le podium avec le champion élu Brian Hughes.

19. Sous-lieutenant : N’a pas gagné depuis un an et demi. Le meilleur espoir pour cet officier de rang inférieur est qu’il ait été deuxième au Topham de l’année dernière, mais cela pourrait être un coup de massue.

20. OK Corral : Probablement la meilleure chance de Nicky Henderson depuis un certain temps. Il a gagné le Skybet Chase, a un beau poids mais n’est pas rentré à Cheltenham l’année dernière dans le quatre millimètres, ce qui serait un souci de l’avant-dernier.

21. Tout Est Permis : Battu de loin en finale de l’Irish National de l’an dernier, il a fait un bon essai en finale de Pertemps en terminant troisième, mais n’a peut-être pas la classe nécessaire pour gagner un National moderne.

22. Nuages d’époque : Il déteste cet endroit. Il est tombé à la première place l’année dernière et s’est arrêté au début de Becher Chase. Il est probable qu’il se sente seul – à l’arrière dès le début.

23. Crievehill : Un sauteur de son qui a fait de grands bonds dans la course Sefton Chase sur le parcours, mais qui a peut-être exposé des limites à son endurance. Il est peu probable qu’il soit dans le coup, mais il pourrait bien aller loin.

24. Lake View Lad : Il en restait un peu au début de l’année dernière, lorsque l’on voulait donner à l’Ecosse un troisième vainqueur national. Elle ne s’est plus jamais retrouvée dans la course après cela et voudra repartir sur une note plus positive cette année.

25. Devoir du jury : Le gagnant du Grand National américain, mais c’est une course de haies. Il y a un an, il n’était pas très populaire, mais le jockey de la 18eth. Le verdict est qu’il est peu probable qu’il ajoute Aintree National à ses honneurs de combat.

26. Compagnie agréable : Il a failli échouer en deuxième position de Tiger Roll il y a deux ans et ne s’est pas trop mal débrouillé en perdant quatre places l’année dernière. Il a peu de chances de gagner, mais il est peut-être l’un de ces chevaux qui reviennent sans cesse avec une chance dans chaque sens.

27. Acapella Bourgois : Un homme fort qui a profité des conditions de test pour gagner un procès national en Irlande la dernière fois. Venant à ébullition au bon moment. Pas le pire des candidats Mullins.

28. L’amour brisé : Une jument considérée comme assez bonne pour participer à la Gold Cup de l’année dernière, mais une saison ordinaire jusqu’à présent, malgré des signes de vie à Gowran. Lisa O’Neill est bien à la hauteur si sa monture l’est.

29. D’une seconde à l’autre : Le gagnant de Kim Muir l’année dernière à Cheltenham. Il pourrait avoir la possibilité de participer au shake-up, mais le saut est une autre question. Il est tombé dans le championnat national irlandais de l’année dernière et s’est retrouvé dans un autre grand champ à Leopardstown à Noël.

30. Le coin des potiers : formé sur une plage – ça vous rappelle quelqu’un ? Le populaire gagnant de la Midlands and Welsh National s’est entraîné au Pays de Galles, en partie grâce à la star du rugby gallois Jonathan Davies. Cependant, il est meilleur sur terrain lourd.

31. Dounikos : Il a gagné une épreuve nationale l’année dernière et a eu envie d’Aintree, mais n’est pas rentré chez lui et n’est plus le même cheval depuis.

32. Kildisart : Il s’est amélioré progressivement tout au long de la saison et a couru en aveugle pour terminer deuxième de l’Ultima à Cheltenham. Jockey a même réussi à aller plus loin que le premier l’année dernière, il est donc plein d’espoir. Beaucoup de choses vont se passer pour lui.

33. Le devoir de mort : Le vainqueur de la course-poursuite novice de première année a gagné il y a deux ans et demi, mais a été longtemps blessé et n’est pas revenu au même niveau depuis. L’entraîneur a de meilleures chances.

34. Ramses De Teille : L’année dernière, il a participé à la course, mais il s’est débattu et est sorti par l’arrière lorsque sa main a lâché à la fin. Il a eu une préparation un peu irlandaise dans la mesure où ses trois dernières courses se sont déroulées sur des obstacles. Il est peu probable que l’entraîneur ait un deuxième gagnant.

35. Valtor : Acheté pour la course, mais le handicapé commence à peine à pardonner après sa première victoire en Grande-Bretagne. Terminé à 18 ansth dans la course l’année dernière et en portant effectivement 16 livres de moins cette fois-ci, mais je ne le vois pas moi-même.

36. Saint Xavier : Importation française avec formulaire intelligent d’Auteuil. Même s’il porte le nom du saint patron des missionnaires, il serait surpris s’il en convertissait trop au christianisme le samedi.

37. Conte de guerriers : Aintree a un Grand Sefton mais a participé à deux championnats nationaux. Il aurait du mal à faire le voyage extrême sans utiliser de horsebox.

38. Double Shuffle : N’a pas gagné depuis 2016, bien que de bons efforts aient été faits depuis, entrecoupés de quelques courses moyennes. N’a pas l’air en grande forme cette saison.

39. Bonbons à la kimberlite : Impressionnant vainqueur du Warwick Classic que One For Arthur a remporté en cours de route. Il a enfin commencé à organiser ses courses et a eu une bonne récéption, bien sûr, lorsqu’il a terminé deuxième à Becher Chase en décembre. Une chance énorme sans poids sur le dos.

40. Walk In The Mill : Il a été acheté parce qu’il avait l’air d’être en sécurité pour sa propriétaire lorsqu’il a été vu par son entraîneur français en train de descendre de son vélo, mais il s’est avéré que c’était parce qu’il était impossible à monter ! Deux fois vainqueur de la course Becher Chase, quatrième de la course de l’année dernière. Une chance énorme de s’améliorer et une pour la très courte liste.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Comments

0 comments