in

Monte-escalier : prenez garde à ces points avant de transformer votre maison !

Parce que l’on subit une perte d’autonomie ou parce que l’on éprouve des douleurs ; monter un escalier peut devenir une épreuve.

Pas question de se cantonner au rez-de chaussée alors qu’il est possible de faire poser un monte-escalier. Mais soyez vigilants à ces quelques points :

Le monte-escalier adapté à une situation donnée :

  • On ne prend pas le même modèle de monte-escalier si l’on est en fauteuil roulant ou non. Dans le premier cas, il faut s’orienter vers un modèle à plateforme ; ce qui est adapté aussi pour les déambulateurs. Dans le deuxième cas, un monte-escalier électrique classique peut suffire.

Ils peuvent s’adapter à toutes les formes d’escaliers :

  • Que vous ayez un escalier droit, avec palier ou encore hélicoïdal, vous pourrez trouver un monte-escalier adapté. Pourtant, il faut bien entendu le spécifier lors de la commande, car il faut à chaque fois un appareil bien spécifique.
  • En cas de large palier, il est possible que l’installateur vous suggère de mettre deux monte-escaliers. Est-ce possible, en fonction de votre problème et de votre budget ?

Le confort avant tout sur les monte-escaliers :

  • Faire installer une telle machine ne se fait pas toujours de gaité de cœur. Pourtant, quand on est plus fragile, il convient de prendre soin de soi de toutes les manières possibles. Certains sièges de monte-escaliers sont relativement étroits. Conviennent-ils à votre morphologie, l’assise et le dossier sont-ils bien rembourrés, avez-vous besoin d’un monte-escalier pivotant pour y monter et en sortir sont autant de questions à considérer pour ne pas être déçus.
A lire également :  Rappel de produit Lidl : ne mangez pas ce jambon contaminé à la Listeria

Attention au prix :

  • En fonction du niveau de confort, mais aussi de qualité, un monte-escalier peut coûter quelques milliers d’euros. Mais les plus sophistiqués peuvent coûter bien plus cher encore (plusieurs dizaines de milliers d’euros).
  • Attention à la durée de la garantie qui doit être au minimum de 5 ans.
  • Bénéficier d’une assistance client, même après la pose, ne peut être qu’un plus en cas de problème.
  • Vous pouvez, en fonction de votre situation financière, obtenir une aide notamment par l’ANAH, renseignez-vous.

Rédigé par Caroline Tellier

L’écriture est une seconde nature pour Caroline : contes pour enfants, recueil de nouvelles, elle écrit aussi bien pour le plaisir que dans sa vie professionnelle. "Aider les internautes à trouver des réponses, par le biais de mes écrits est une formidable récompense."